Orval Carlos Sibelius
#Pop #psyché


Dans un monde joyeusement amnésique, c’est à la constance qu’on repère les artistes. Aux obsessions qu’on reconnaît les auteurs. Quand on porte en soi un héritage de mélodies luxuriantes et de vertiges psychédéliques, pourquoi chercher d’autres moyens de se sentir vivant ?
On peut croire Orval Carlos Sibelius quand il dit que sa musique serait la même si personne n’avait l’idée de l’écouter. Et il aurait continué ainsi jusqu’à son dernier souffle cette vision riche de pistes et lde fausses pistes au psychédélisme débridé .