Perez
#Electro #Pop

 
Paris

N'est pas sans évoquer Flavien Berger, Adam Kesher
 


Perez affirme depuis 2013 son penchant pour une pop dansante et électronique, à l'écriture fine et mélancolique.
Dans sa discothèque, les albums de Christophe et Bashung côtoient indifféremment Pulp, Suicide, ou les productions des labels DFA et Kompakt.
Avec son deuxième album « Cavernes » (février 2018), Perez a collaboré avec le producteur berlinois Strip Steve (Boys Noize). Il y développe une alchimie particulière combinant un chant narratif lorgnant vers le fantastique et des sonorités électroniques club.
 
« Un chanteur pop, poétique et littéraire (...) en boucle de préférence. »  — Les Inrockuptibles
 
« Avec une écriture zeigeist, Perez forge une identité musicale très forte entre pop française et électro sombre. »  — La Bande Sonore